Assurance emprunteur : comment ça marche ?

Vous prévoyez d’effectuer un emprunt pour acheter un bien immobilier? Vous n’êtes pas sans savoir qu’un emprunt peut être une source d’inquiétude. Aussi il est important de vous protéger, vous mais aussi votre famille ! Ma Mensualité vous dit tout sur l’assurance emprunteur !

4 novembre 2019

Qu’est-ce que l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur, également appelée assurance de prêt/crédit immobilier, est une garantie permettant de couvrir un emprunt en cas de décès, d’accident ou de maladie grave de l’emprunteur. Elle permet ainsi de ne pas perdre un bien immobilier ou de ne pas transmettre de dettes à la famille de l’assuré dans le cas où les mensualités ne seraient plus assumées.

Son coût varie en moyenne de 0,2% à 0,5% du montant total de l’emprunt. Ce taux dépend notamment de plusieurs critères comme l’âge de l’emprunteur, les antécédents médicaux ou encore les risques liés à la profession ou à la pratique d’activités dites « extrêmes ».

Que couvre l’assurance emprunteur ? 

Selon les conditions mentionnées dans le contrat, l’assurance emprunteur peut prendre en charge jusqu’à l’intégralité des échéances dues, à condition que l’assuré se trouve confronté à un risque.

En cas de décès, l’assurance rembourse à l’établissement prêteur tout ou partie des mensualités du prêt immobilier, pour éviter aux proches du défunt d’avoir à honorer le paiement de l’emprunt.

De plus, la garantie permet de couvrir les risques de PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie), de ITT (Incapacité Temporaire de Travail) ou d’une Invalidité Permanente.

L’assurance emprunteur peut également être complétée par une assurance perte d’emploi, qui prendra alors en charge le paiement des mensualités en cas de licenciement. À noter toutefois que cette assurance ne s’adresse qu’aux salariés en CDI pouvant justifier d’une ancienneté minimum de 6 à 12 mois au sein de la même entreprise, et âgés de plus de 25 ans et de moins de 50 ou 55 ans.

Une libre souscription pour l’emprunteur

Depuis 2012, l’emprunteur n’a plus l’obligation d’adhérer à l’assurance emprunteur qui lui est proposée par le prêteur. En effet, il est dorénavant libre de souscrire le contrat de son choix, et peut ainsi réaliser des économies quant aux différents contrats proposés. De plus, l’emprunteur peut résilier le contrat souscrit dans un délai de 12 mois suivant la date la signature de prêt.